Urchilo - Larrango - Larla et les mines de fer d'Arrossa

Urchilo - Larrango - Larla et les mines de fer d'Arrossa
Urchilo - Larrango - Larla et les mines de fer d'Arrossa

Randonnée agréable en boucle partiellement sur un balcon avec vue sur les crêtes d’Iparla et la découverte d’anciennes mines de fer.

Le 30 janvier 2013; départ d’Artzainihitz à St Martin d’Arrossa, température printanière de 15° au départ à 21° l’après midi, grand beau temps avec quelques rafales de vent.

9h45 départ tranquille de la voiture, la route goudronnée s’arrête au bout de quelques dizaines de mètres, mon chemin continue par un sentier bien large, et débouche par un portail sur un pâturage, les pottocks sont accueillants.

Après moins d’une demi-heure de marche j’arrive auprès des bâtiments des anciennes mines. Il y a moins de 100 ans des ouvriers s’affairaient ici, maintenant ce ne sont plus que ruines.

Le chemin est devenu une sente, la pente est douce, un gros hêtre semble me faire une révérence, je le contourne et je continue vers le Sud en longeant des murets de pierre sèche.

Des brebis paissent indifférentes à mon passage, je laisse à droite ou à gauche d’anciennes bordes en ruines ou en service, je rejoins un chemin carrossable et j’aperçois sur ma droite le pylône qui est l’extrémité sud de ma balade. Dans le virage la crête d’Iparla apparaît petit à petit encore un peu enneigée. Je dépasse l’antenne et je monte poser mon sac à coté du grand cairn qui marque le sommet de l’Urchilo.

Je tombe ma polaire, il fait un temps d’avril, mais sur le versant Ouest de temps en temps le vent souffle en rafale. En contrebas des chèvres prennent le soleil, je continue la montée vers Larrango.

A 11h 45 je suis sur le sommet face à Iparla, je longe le mur en pierre du camp protohistorique, et j’aperçois au loin devant moi la sente qui me mènera au Larla.

Harotzaineko Borda est devant moi, mais je l’évite par une sente sur la gauche. Je passe à coté d’une autre borde et je rejoins un sentier plus large qui mène vers une ferme en travaux. Je chemine sur la crête et je croise un couple de randonneurs qui fait la balade à l’inverse de moi. A midi 20 je suis sur la borne qui matérialise le sommet de Larla. Le vent se remet à souffler fort, je m’abrite pour faire un 360° photographique.

Je reprends ma route vers Harretchéco Borda, je vire vers l’Est en suivant le chemin et dans la descente, mon GPS me rappelle que je n’ai pas été voir les failles vers Palengoborda. Visiblement je ne suis pas très loin et je remonte de 60 m à leur recherche. Elles sont bien là, étroites et profondes. C’est 13h 10 je me pose bien abrité du vent à l’abri d’un rocher pour faire ma pause casse croute.

Demi-heure de pause, avec vue sur Bidarray, la Zup de Bayonne, l’église d’Ossés et l’Haltzamendi. Je reprends mon sac, passe à coté d’un restau à vautours mais la table est desservie… Je longe d’autres failles, celles là s’enfoncent par des puits sans fonds. Je reprends ma descente et je rejoins le niveau des mines de fer une galerie est ouverte, je me contente de rester à l’entrée.

Je longe un muret de pierre sèche, rejoins un chemin, puis la route à 14 h 24 je suis à la voiture. Le GPS m'indique 4h 04 de marche.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..