Suhalmendi - Bizkarzun - Esnaur

Parc d'élevage de porcs basques au col de Suhalmendi
Parc d'élevage de porcs basques au col de Suhalmendi

Une boucle sur les redoutes Napoléoniennes ou porcs pie noir du pays basque, pottocks et chèvres ont remplacé les soldats de Wellington.

Le 23 mars 2016, départ du petit parking au col de St Ignace, face à la gare du train de La Rhune, belle journée de début de printemps.

9h 30, le parking est désert, je franchis le portail en bois du fond du parking, la montée commence immédiatement dans le bois. Je longe une clôture, traverse une petite pâture, un bois est sur ma droite, la redoute Mendibidéa est là aussi mais je n’irai pas la voir, une borde occupe le fond du vallon, j’arrive à la redoute Ermitebaïta cachée dans les ajoncs et autres broussailles. Ces redoutes sont de simples retranchements pas vraiment des fortifications, mais leur positionnement sur des hauteurs auraient du en faire des bastions imprenables…en théorie.

 Le sentier descend dans la broussaille puis dans un bois et traverse à gué un petit ruisseau. 

La montée a repris à découvert, la brume empêche une belle vue sur la baie de St Jean de Luz, le village de Sare, et La Rhune. Des antennes apparaissent, elles sont dans la redoute Zuhalmendi, plus vaste que les précédentes, avec des doubles tranchées, une borne marque le sommet il est 10h08. 

Je descends vers le col de Suhalmendi, sur la gauche 4 grands parcs à cochons accueillent de beaux spécimens qui ont de la place et du dénivelé pour se faire du muscle et de la graisse en joyeuse compagnie. Des haltes informatives sont très bien faites il y a même des recettes à base de porc.

 

Je reprends ma marche sur la large piste, arrive à la pierre de bornage des communes de Sare, d’Ascain et de St Pée sur Nivelle et je reprends un sentier dans les ajoncs.

Bizkarzun est devant moi mais je préfère le contourner largement par la droite et en faire l’ascension par l’arête Nord. Un rayon de soleil éclaire Ascain et St Jean mais toujours pas La Rhune. 11h17 je traverse la redoute et descends au Sud, bifurque à l’Ouest traverse une piste pour replonger dans un des sentiers. J’arrive devant Arraioko Erreka qu’il faut traverser en équilibre sur quelques rochers. Sur l’autre rive le sentier est taillé en gradin puis longe une propriété privée. A mesure que l’on s’élève la végétation devient plus rare, au fond du vallon des chèvres prennent le soleil. Après un grand zigzag je débouche dans la redoute au sommet d’Esnaur 12h19. J’aperçois la ferme Nausienborda, c’est vers elle que je me dirige. 

A l’approche de la ferme, la piste devient boueuse. Je suis accueilli bruyamment par un chien, il faut que je lui montre mes bâtons pour qu’il daigne m’abandonner à ma balade. Une large piste mène à une bifurcation, à droite la D4, en face, une piste forestière et entre les deux un sentier s’élève au dessus du col de St Ignace, c’est ma route.  13h à l’intersection de ma route du matin je pose mon sac pour casser la croûte. Le petit train siffle son arrivée en gare, un nuage laisse entrevoir La Rhune pendant quelques secondes.

20 minutes après je suis sur le sentier du retour et à 13h 29 je retrouve ma voiture.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..

Tags :

 

Balades Gasconnes, Suhalmendi, Bizkarzun, Esnaur, Wellington, Ignace, Rhune, Mendibidéa, Ermitebaïta, Sare, Ascain, Pée,  Nivelle, Arraiok, Nausienborda,