Pic de Béhorléguy - Gouffre d'Apanicé.

Pic de Béhorléguy - Gouffre d'Apanicé.
Pic de Béhorléguy - Gouffre d'Apanicé.

Une montée agréable, de belles vues à droite et à gauche en slalomant entre les rochers sur l’arête du Béhorléguy et un gouffre qui se cache.

Le 6 juin 2013; départ à 6km sur la D 417 route d’Ahusky au dessus de Lécumberry un petit parking sur la gauche, grand beau temps 13° à 27° pas de vent.

9h20 je m’enfonce dans le bois d’Errostey, et au bout de 100m dans la gadoue du chemin détrempé par les pluies récentes et le passage de bovins. Le sous bois est très agréable, je passe à coté d’une borde, sors du bois, toujours en suivant les cairns je monte vers le col d’Égurcé.

10h05 après quelques propos échangés avec un berger rencontré au col, je prends au nord ouest la montée vers une large brèche dans la crête du Béhorléguy. Pas de difficultés particulières la montée se fait sous des effluves de thym sauvage par une sente étroite puis entre les rochers sous la surveillance de trois anges gardiens. 10h42 je suis au col d’Harltxarte dans la crête, à gauche l’Hauscoa, à droite je retrouve ma balade de Mendibel aux Escaliers.

Je reprends la montée dans la pelouse, à droite les vautours m’accompagnent, à gauche des brebis sont poussées par des chiens. Je slalome dans les roches calcaires, les ravins offrent des images superbes. Le sommet est tout prés au loin les sommets sont encore bien couverts de neige. 11h35 je suis au sommet.

Je continue un peu sur l’arête puis bifurque à gauche pour descendre par la pente herbeuse direction le col d’Apanicé.

En bordure du carrefour, un trou est entouré de barbelés, deux corbeaux s’en échappent, Il ne paye pas de mine ce trou, c’est pourtant le Gouffre d’Apanicé (ou Aphanicé) 504m de profondeur, dont 328m en un puits vertical qui en fait le puits vertical naturel le plus profond de France bien connu des spéléologues sous le nom de Puits des Pirates 328. J’ai l’impression que l’entrée à un peu souffert des dernières pluies.

12h05 je reprends Sud/Ouest contourne les bordes d’Apanicé, passes sur le flanc Sud du Béhorléguy, Je reste sur une sente discrète en pente douce entre les pâturages de vaches ou chevaux. Je rejoins une piste de 4x4 sans trop déranger les brebis, pour arriver à l’ombre d’une aubépine auprès d'un groupe de rocher qui fera mon bivouac, il est 13h.

13h35 Je renfile mon sac, en contrebas j’aperçois ma voiture, je continue toujours sur une sente en surplomb de la départementale, derrière moi le Béhorléguy se couvre de nuages noirs. Moins d’un quart d’heure plus tard je suis arrivé.

J’avais choisi la longueur et le dénivelé de cette rando pour tester mon genou, visiblement l’usage de la gégène par ma kiné fait son effet sur le genou mais le tendon d’Achille reste douloureux.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..