Oylarandoy - Munhoa

Oylarandoy - Munhoa
Oylarandoy - Munhoa

Randonnée sur deux sommets surplombant St Etienne de Baïgorry, montée sévère pour le premier, liaison agréable entre les deux, de très beaux paysages depuis les sommets.

10 avril 2013; départ du fronton de Guermiette. Soleil voilé le matin, plus présent l’après midi, beaucoup de vent sur les sommets et les faces exposées, 9° à 19° de température annoncée

9h 18 je laisse la voiture dans le virage en face du petit fronton et je prends la direction de la chapelle St Laurent. Dès le départ ça monte dur sur la petite route.

Passé la chapelle je prends le chemin empierré qui devient très vite boueux. Sur ma gauche le Munhoa m’attend.

Je retrouve un bout de route, je salue un groupe de randonneurs qui n’ont pas le même but que moi, un petit troupeau de manech me regardent passer, quelle beauté ces bêtes. Je coupe les virages par un sentier en sous bois, les euphorbes le bordent. Les crêtes d’Iparla se détachent à ma droite, en face de moi l’Oylarandoy se dresse.

10h10 il ne paye pas de mine ce sommet, il me faudra pourtant 55mn pour en arriver au bout avec des pentes de presque 50%.

Nous sommes en zone pastorale, je longe un moment une clôture de barbelés, passe un échalier sommaire, les houx doivent donner quelques zones d’ombres, les méduses jaunes sont en nappes compactes, je laisse une bergerie sur la gauche et « droit» dans cette végétation rase vers le sommet. 45 mn de grimpe.

Le Munhoa me surveille, en bord de crête les ravins sont magnifiques. Devant moi un mur de rocher mais le passage s’ouvre.

Zef s’est réveillé et par moment souffle violement, quelques gouttes tombent sous les nuages gris, en levant la tête j’aperçois une croix.

La chapelle et la table d’orientation qui s’abritent au pied du sommet apparaissent petit à petit. 11h05 j’y suis. Là vue que l’on a de là haut paye les efforts produits, aujourd’hui ça manque un peu de luminosité mais qu’importe.

Le vent est violent et je ne reste pas longtemps.

Je descends en ligne droite vers le col d’Aharza et sa structure d’élevage en béton, pour rejoindre le GR 10, il emprunte ce qu’il reste d’une route goudronnée, les bas cotés sont plus meubles, un vautour a perdu une plume j’en décore un barbelé. Derrière moi la chapelle est toute petite. Je retrouve une sente et à 11h 50 j’arrive au col de Leizarze.

Balade agréable dans la nature sauvage pourtant à peine quelques mètres en contrebas de la route. Une croix signale le décès d’un randonneur foudroyé.

12h 15 je suis au col d’Urdanzia 869m.

Le Munhoa est devant moi, le GR 10 passe au sommet à 1021 m, je le suis.

Le vent se renforce, les chevaux n’en sont pas gênés, l’antenne apparait, à 12h44 je suis au sommet.

Impossible de s’attarder tellement ça souffle, les ravins sont superbes mais aucun danger, je descends par l’Artzaïnharria  jusqu'à trouver un abri derrière un rocher  pour casser la croute; 13h12.

13h38 je rechausse mon sac, et la descente reprend, les crêtes d’Iparla ou le Jara me font face, sentiers, chemins, ornières puis route se succèdent, je longe un ruisseau bien grossi par les pluies récentes, après le petit pont je les aperçois tous les deux sur ma gauche, le Munhoa et l’Oylarandoy.

Les premières maisons de Guermiette sont là, 3 coups tintent à la chapelle St Laurent, je suis au fronton, le GPS m’indique 5H 17 de marche.

 

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..