Mondarrain et Atxulégi par le col de Légarré.

Mondarrain et Atxulégi par le col de Légarré.
Mondarrain et Atxulégi par le col de Légarré.

Le Mondarrain grand classique, j’y ai ajouté l’Atxulégi pour allonger un peu, donc balade agréable et sans difficultés.

Le 15 juillet 2013 avec Claudie, depuis le col de Légarré à Itxassou, grand beau temps chaud 30°, juste le vent qu’il faut.

9h34 après avoir calé une roue, nous nous engageons dans le sentier bordé de fougères, L’Artzamendy est toujours présent à gauche, la chaleur accumulée ces derniers jours limite la netteté des paysages. Nous contournons l’Escondray, les premiers pottocks apparaissent dans le bois et à proximité du col d’Amesketa. Nous prenons Sud Est pour accéder au Mondarrain par l’arrière, la montée est régulière la trace bien marquée. A 11h nous sommes sur les rochers du sommet. Notre cheminement pour la suite est bien visible. Quelques randonneurs vacanciers sont aussi au sommet avec un minimum d’information, je les renseigne sur leurs directions pour la poursuite de leurs randos.

11h15, la descente directe vers l’Ourrezti se fait sans problème. Nous laissons le sommet sur notre gauche et nous allons jusqu’au col de Zunarreteaco pour prendre le GR 10 plein Nord.

Les hortensias d’Acerrekoborda sont en fleurs, à 12h 05 nous somme à Gainekoborda désert et nous posons nos sacs à l’ombre et au frais à l’intérieur pour notre pose casse-croute.

12h58 je sers encore d’info touriste égaré et nous nous dirigeons vers le col des Trois Croix par la large piste sous le soleil et surveillé par les vautours qui sont de plus en plus nombreux. Demi-heure plus tard nous entamons la montée vers l’Atxulégi par la crête en longeant les postes de tir au vol à la palombe. Il nous faudra un peu plus d’un quart d’heure pour être au cairn du sommet habité par quelques pottocks demandeurs en caresses.

La descente se fait pratiquement en ligne droite sur l’arête avec le Mondarrain en ligne de mire jusqu'à Gainekoborda, puis un bout de GR 10 et nous bifurquons à gauche en suivant une piste dans la fougère coupée, à flanc de montagne droit sur l’Ourrezti un peu raide et désagréable, pour reprendre une sente vers le nord est et qui bientôt contournera le Mondarrain sur le flanc Ouest. Deux groupes de bétisoak rousses avec de jeunes veaux broutent ou s’abritent à l’ombre. Nous passons le dernier col contournons l’Escondray par l’Ouest, franchissons 3 échaliers, la sente se perd dans les hautes fougères.

A 16 heures, nous retrouvons la route bitumée et quelques dizaines de mètres plus loin, la voiture en plein soleil.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..