Mendibil, Col des Trois Bornes.

Mendibil, Col des Trois Bornes
Mendibil, Col des Trois Bornes

Balade transfrontalière, dans des paysages changeants tous les quarts d’heure mais sans grandes difficultés sauf que le chemin se perd parfois dans les hautes fougères.

Le 10 août 2013 avec Josée, départ depuis le parking des grottes à Sare, temps nuageux puis ensoleillé mais chaud.

10h55 ce n ‘est plus une heure pour partir en rando, tant pis c’est la notre, nous passons devant les grottes pour prendre en fond de parking un sentier assez large et empierré qui monte régulièrement. De gros nuages cachent le sommet de La Rhune mais pas celui de l’Ibanteli. Un cayolar a été restauré et est habité. Nous passons derrière l’Atxuria sous ses falaises, quelques beaux hêtres sont chargés de fênes. Un autre cayolar est restauré dans un site magnifique. Le chemin devient sentier, se perd dans les hautes fougères, nous dérangeons quelques brebis. Devant nous un bouquet de chênes majestueux, une douzaine de pottocks l’ont investi pour son ombre, il est 13h ce sera notre bivouac pour le casse croute.

Pendant notre pause, les pottocks ont assuré le spectacle. 13h 45 nouveau départ le Mendibil nous attend.

Par moment faut se frayer un chemin dans les fougères, nous arrivons sur le site des mégalithes d’Ibaineta, le dolmen est visible mais pour les cromlechs il faudrait une végétation rase et ce n’est pas le cas.

Nous montons vers le Mendibil en évitant Airagarri. La Rhune c’est découverte, on voit même des voiles blanches au large sur l’océan et le cordon dunaire de la Cote Landaise. Devant nous le grand cairn du sommet approche, derrière, vue plongeante sur Zugaramurdi et sur l’Atxuria. 14h 24 nous sommes au sommet. Le buzon est vide, le blockhaus est toujours là.

Nous redescendons vers Ibainéta par une sente plus directe à travers fougères et thuyas agressifs pour rejoindre et longer la zone humide des tourbières. La progression se fait sur un sentier en faux plat pas très large mais agréable, pour arriver à 15h 35 au col des Trois Bornes

On continue la descente dans le même paysage pour arriver 20 mn plus tard à la borne frontière n°54, passer devant et s’engager sur un étroit sentier qui se perd dans une forêt sauvage et sombre en surplomb de l’Urioko Erreko. Une cinquantaine de mètres d’errance pour se raccorder au sentier plus visible.

Nous arrivons à découvert à Arrosagaraikoborda. Le sommet de La Rhune à repris un voile de nuage, encore une descente escarpée dans des cailloux piégeux, quelques marches d’escalier et nous voila sur la route des grottes et à 17h15 au parking du départ.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..