Les bergeries de Buruzune et le pic d'Iparla.

Les bergeries de Buruzune et le pic d'Iparla.
Les bergeries de Buruzune et le pic d'Iparla.

La montée vers le pic par la zone de pastoralisme entre les cols de Lacho et d’Iparla, retour par la crête d’Haltzégui, ...que la nature est belle !

Le 23 octobre 2013, départ du parking de la mairie de Bidarray.

Grand beau temps, quelques rafales à la montée, soleil bas le matin. Température 14° au départ, 22° l’après midi.

 

9h18 Je laisse sur ma droite le gite Menditarrena pour suivre la route pendant ¼ d’heure et prendre un sentier dans le prolongement d’une ferme c’est le GR10. Ça monte bien dans le sous-bois entre les profondes ornières l’Harriondi est sur la droite, 10h13 je suis à Pagalépoa.

Je quitte ce petit col, le sentier est devenu bien plus étroit et fait sa trace entre fougères et rochers, passe à coté d’une première ruine sur un promontoire. Je quitte le GR10 pour continuer plein Ouest vers le col de Lacho traverse un pierrier et bifurque (10h51) à gauche pour suivre une minuscule sente entre les fougères (merci GPS). Ebloui par le soleil posé sur la crête, rafraichit par les rafales, je continue la montée à flanc, Bourouzune Koborda est submergé par les fougères. En bordure de crête l’Irubélakaskoa montre sa pyramide, puis Ichusi et Zarkambidé leurs falaises. 

Le plateau de Buruzune autour de Belzaouzk et des autres bergeries est de toute beauté. Aucune photo ne peut rendre ce qui est devant mes yeux, crevasses, crêtes, rochers, abris, ruines pastorales, après une partie de cache-cache avec le troupeau présent, je quitte à regrets les brebis effarouchées pour reprendre la montée vers une rangée de dalles dressées qui même au col d’Iparla.

A la borne frontière 90, groupe de randonneurs squatte le col d’Iparla et parlent de casse croute, il est midi passé, je continue sur l’arête vers la borne du pic, à 12h39, je pose mon sac pour mon déjeuner.

La vue est superbe, Irubélakaskoa, Gorramakil et Gorramendi coté espagnol; la baie de St Jean de Luz, Bidart et la cote Landaise, ma rando de la semaine dernière sur le Laïna.

Après le spectacle habituel des vautours, je reprends mon chemin.

A 13h25 je reviens à la borne 90 et je plonge dans le couloir d’Iparla, pente à 65%, aussi raide à descendre qu’à monter, à ne pratiquer que par temps sec et avec des bâtons.

13h54 je suis au portillon et j’ai quitté la zone abrupte.

Je traverse les fougères pour rejoindre la crête d’Haltzéguy, en dérangeant un peut quelques brebis présentes.

14h20 derrière moi au col de Gastigar, Iparla et Talatzé me dominent, sur ma gauche les houx sont flamboyants, je continues à descendre vers Larrebuztan poursuis sur la route un moment, dérange un border coolie heureusement attaché, traverse des champs, suis les chemins, un sentier bordé d’un mur en pierre sèche est en contrebas de l’Inéta, encore une paroi rocheuse à traverser délicatement et j’arrive sur une passerelle en béton et à la route qui me mène après une dernière montée à mon parking de départ. Il est 15h52. 

 

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..