Lecharra, Lomendi, Ahusquy, Bohorcortia, Ilhastéria.

une doline en descendant de Bohorcortia
une doline en descendant de Bohorcortia

Entre Mendibeltza et Arbailles, des paysages changeants, une belle boucle en crêtes autour du vallon d’Ibar Naba.

Le 8 décembre 2016, départ des cayolars Potcho à Aussurucq, beau temps 3° au départ, 18° au retour.

9h25 j’emprunte le sentier au coin d’un cayolar pour essayer de voir le tumulus de Potcho mais que ce soit coté montagne ou coté route seul un buisson de ronces est visible.

Je n’aime pas le bitume et coupe dans le bois pour rejoindre le col d’Arangaïtz. Quelques chevaux sont à l’abreuvoir, je traverse la route quelques sentes très boueuses se succèdent, j’en sors pour monter par l’Est vers la première crête herbeuse du Lecharra. A son approche les sommets de Mendibeltza se profilent toujours aussi sombres. Les dolines se succèdent certaines sont entourées de barbelés, le sommet est matérialisé par une borne géodésique, a droite le massif des Escaliers, a gauche les massifs des Arbailles. 

Je reste sur la crête pour descendre vers le col, la sente est décorée ça et là de houx flamboyants ou d’aubépines couvertes de baies.

En montant sur Lomendi, c’est la vue sur Arbailles qui domine, je bascule versant Nord pour essayer de voir le Gouffre du Berger, mais là aussi c’est un tas de ronces qui s’offre a la vue, et les barbelés empêchent l’approche. 11h15 je suis à l’auge au sommet de Lomendi, l’auberge d’Ahusquy est face à moi. 

Le temps est idéal, les vues alentour superbes, 11h35 je passe à coté de l’auberge, déserte en cette saison. Je monte vers la fontaine en faisant un mixte entre route et flanc herbeux. Des choucas et un cheval s’éloignent à mon approche, pas de curiste aux alentours, je suis le seul à boire à la fontaine.

La vue est canalisée entre Lomendi et Lutogagne et se porte jusqu'aux sommets enneigés pas si éloignés. 

Je redescends vers l’abreuvoir pour prendre une sente horizontale que je quitte très vite pour monter plein Nord vers la borne marquant le sommet de Bohorcortia, à son approche Béhorléguy et Hauscoa se découvrent à gauche, puis Zabozé et Belchou, et devant moi plus prés Sihigue et Ihatia, à droite au loin les sommets neigeux.

Je passe a coté de la grande doline pour rejoindre les chevaux et la route qui dessert le cayolar Lecharégaratia. Je traverse les deux routes pour monter aux rochers blancs du sommet d’Ilhastéria. Surprise un râteau d’antenne de télé est planté dans un rocher. Moi je pose mon sac pour profiter du panorama grandiose, de la vue globale du vallon d’Ibar Naba et sur le chemin parcouru. Il est 13h10. 

Il me reste 1/3 du trajet à faire pour le retour pratiquement tout en descente.

A découvert, dolines, Zabozé, houx, aubépines, Arbailles, Anie, Orhy, cayolars et chevaux se succèdent sur cette belle promenade.

Un dernier coup de blanc, un dernier coup de rouge, et je suis au dessus des cayolars de Potcho. La descente est un peu difficile c’est un peu raide mais sans danger. 15h 15 je suis à la voiture. 

Cette balade peut se faire aussi au départ de l’auberge d’Ahusquy mais en cette saison et avec le soleil très bas, partir de Potcho  c’était une façon de ne pas avoir le soleil dans les yeux.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..

Tags :

 

Balades Gasconnes, Lecharra, Lomendi, Ahusquy, Bohorcortia, Ilhastéria, Mendibeltza, Arbailles, Ibar Naba, Potcho, Aussurucq, Arangaïtz, dolines, Gouffre du Berger, Lutogagne, Béhorléguy, Hauscoa Zabozé, Belchou, Sihigue, Ihatia, Anie, Orhy.