La Fontaine de Roland

La Fontaine de Roland
La Fontaine de Roland

La fontaine de Roland le 3 mai 2012

Départ place du village de Sus. Deuxième journée de beau temps après 1 mois de pluie.

Je passe devant la mairie et je monte la petite côte. Au bout de quelques centaines de mètres la route devient chemin empierré et dès que les arbres s’écartent un peu les Pyrénées se montrent enneigées

Les fougères aigles se décrispent ; les langues de bœuf se déroulent et les prèles se hérissent en bord de chemin. Une vieille souche semble rigoler a mon passage. J’arrive au pont de Trépeigt et je prends la route à gauche pour trouver un peu plus loin un chemin caillouteux tantôt étroit tantôt large comme un avenue mais massacré par la pluie et le passage des engins agricoles.

Le chemin est en bordure de crête, les prés et champs à gauche, le bois à droite et plusieurs palombières sont installées dans les arbres avec toutes les installations au sol ; vaut mieux ne pas randonner en octobre novembre dans le coin.

Un peu plus loin à droite les hêtres ont leurs jeunes feuilles bien vertes et bien en place, alors qu’a gauche les frênes sont nus seuls les houppiers commencent à avoir des feuilles échevelées. La descente est abrupte mais des vélos sont passés y a pas de raison de ne pas passer aussi.

 

Un petit cours d’eau chante gentiment c’est le ruisseau de Roland, je passe sur la passerelle, et je remonte toujours en suivant le chemin et j’arrive au panneau indicatif. La Fontaine n’est plus bien loin, elle est là. Je fais une boucle et je retrouve le chemin et le petit gué.

Un petit gué a passer, une paire d’empreinte l’une d’un cochon à moto, l’autre d’un cochon sauvage.

13 h une souche accueillante, je vais en faire mon restau du jour. Après ½ heure de pause je reprends mon chemin.

Un bout d’asphalte puis a nouveau le sentier, il est mal balisé et n’a pas du être pratiqué depuis longtemps, il se perd un peu entre les arbres et le tapis de feuilles, heureusement je reste sur ma trace GPS. .A nouveau un tronçon de bitume juste pour passer sur le pont de Lausset et à nouveau dans le bois avec des ornières pleine de l’eau de ce mois d’avril pourri.

Le chemin se termine et je retrouve la route et a l’embranchement la route de ce matin. A 14h35 je suis à la voiture

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..