La crête du Bizkayluze et le Mondarrain.

La crête du Bizkayluze et le Mondarrain.
La crête du Bizkayluze et le Mondarrain.

Randonnée d’automne dans la montagne Basque en compagnie des pottocks, des moutons, des vautours et des grues.

Le 30 novembre 2012; depuis le col de Légarré, soleil bien présent, le vent aussi, 0° au départ et 8° l’après midi

9 h 45 retour au col de Légarré 4 mois après, les fougères ont séché, la brume bouche le bas des montagnes mais au dessus de 350 m tout est dégagé. L’Artzamendi est dans le soleil, le sentier est gorgé de l’eau de cette semaine arrosée, la marche en est plus souple. A droite La Rhune a son toit couvert de neige, je contourne l’Escondray par la gauche puis le Mondarrain et l’Ourrezti sous l’œil indifférent des pottocks encore présents. Les vautours tournent à la recherche d’une pitance, je suis une sente entre les ajoncs agressifs, les fougères et parfois de gros rochers à 11 heures je suis au col de Zunarreteaco.

Le sentier est plus marqué sous le Mont Bizkayluze c’est le GR 10, les postes de tir à la palombe sont abandonnés, une source est captée, à 11 h 45 je suis au col de Gorospil

Je longe la crête herbeuse du Bizkayluze, un pottock broute à coté de la borne frontière 76, par moment le vent glacial me gèle les mains et m’oblige à remettre les gants, un peu avant midi je suis à la borne 691 m d’altitude. La montagne basque est magnifique, je continue d’avancer jusqu’au bout de la crête puis je redescends en me frayant un chemin entre les aubépines. Le Mondarrain est devant moi, un vol de grue se fait entendre dans le ciel. D’autres randonneurs descendent du Mondarrain.

Je monte au Mondarrain par le chemin que j'avais descendu en juillet, 13h 15 je suis au sommet, un mat et un drapeau Basque ont été installés, l’Ikurriña flotte au vent il ne va pas tarder à s’envoler. Il fait trop froid et trop de vent je vais manger plus bas. 13h 40 je sors du bois, je pose mon sac contre un gros rocher, qui va me servir de paravent et je casse la croute.

Pause de 20 mn et je contourne l’Escondray par l’ouest, des ornières gigantesques ont été creusées par l’eau, je bifurque à la chicane, et à 14h 45 je suis à la voiture mon GPS m’indique 4h 37mn de marche.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..