La corniche des Alhas et le vallon de Soussouéou.

La corniche des Alhas et le vallon de Soussouéou.
le vallon de Soussouéou

Des paysages très variés dans cette balade, la corniche très aérienne mais sans dangers et une ascension dans la pierraille pour rejoindre la sérénité du vallon.

Le 20 novembre 2014, départ du parking du pont du Goua, grand beau temps mais la première couche de neige est présente sur les hauteurs.

9h30 j’ai du me garer avant le parking, il est squatté par une toupie à béton servant un hélico qui fait des navettes jusqu'à la prise d’eau du Soussouéou 200m plus haut.

Je prends la piste forestière à droite avant le pont du Goua, ça monte bien mais la piste est large les couleurs d’automne habillent les arbres, La crête sur Cézy est dans le soleil.

Sur ma gauche un panneau me fait rentrer dans le bois de Lacoussole pour suivre le GR10.

Dans la paroi rocheuse un câble apparait, il sécurise les 500m de corniche aérienne mais sans danger. Le site est très agréable à parcourir, mais aujourd’hui le rythme est donné par un passage toutes les 4mn de l’hélico qui fait ses livraisons.

Sur la droite la falaise a laissé la place au flanc de la montagne, et j’arrive à la passerelle en béton qui surplombe le Soussouéou. Les ouvriers sont là  réceptionnent et coulent le béton venu des airs.

Je reprends le GR dans le bois, facile, arrive au carrefour de la Houn de Mouscabarous, et prend la direction Gourette, toujours par le GR. Là, il faut se faire presque 200m de dénivelé dans la rocaille, ça monte raide, mais ça passe. Nouveau carrefour, mais je reste sur le GR sous la falaise et ses étranges cavités.

Midi moins cinq et vers 1500m je trouve mes premières neiges en bord de sente, la Petite Arcizette est face à moi, le Pic de Cézy à ma gauche. Au loin à gauche, apparait la plaine de Soussouéou toute blanche de neige et pourtant 200m plus bas. J’aperçois les deux sites des cabanes, 25mn plus tard j’abandonne le GR10 pour suivre le marquage jaune qui mène vers le fond du vallon. 13h20 je franchis une petite passerelle et pose mon sac sur un banc en terrasse de la première cabane. Je fais le tour du site en mangeant mon sandwich. Sur les hauteurs du Pic de la Sagette, les télésièges sont prêts à accueillir les premiers skieurs.

Deux randonneurs Oloronais m’ont rejoins à la cabane, et nous redescendons ensembles par le sentier en rive droite du gave qui a creusé quelques magnifiques marmites dans son lit. Nous rentrons dans la forêt d’Herrana, traversons un petit pierrier puis un plus large mais bien stable. Ça recommence à grimper dans la pierraille, nous retrouvons le GR10, il faut descendre ce qui a été difficile à monter le matin, ce n’est pas plus aisé. Nous doublons d’autres randonneurs.

Au carrefour suivant, direction Pont du Goua, nous l’atteignons à 16h20, cinq minutes plus tard je suis à ma voiture.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..