Iraukotuturru, Aranoheguy, Erozate, Arthaburu.

Iraukotuturru, Aranoheguy, Erozate, Arthaburu.
Iraukotuturru, Aranoheguy, Erozate, Arthaburu.

Quatre sommets de Basse Navarre dans une belle boucle au milieu de grandes zones de pastoralisme

Le 5 mai 2014, départ du col d’Arthé par Estérençuby, bord de route.

Beau et chaud mais avec beaucoup de vent.              

 

9h42   je traverse la route et plonge dans les ravines plein Est pour rejoindre la piste qui dessert les bordes d’Intzarrasquy, traverse Lapurdieko Erreka, le marquage GR 10 me fait franchir un premier talus par quelques marches et suivre la crête montante en plein vent en longeant le bois d’Anabarate.

Le sentier se poursuit dans le bois et traverse une superbe zone de roches en pouding.

A la sortie du bois la pointe de l’Iraukotuturru apparait. A l’approche du col, je bifurque pour monter directement, 11h35 je suis au sommet, zef est toujours aussi actif,  j’y retrouve des randonneurs, d’autres arrivent encore.

Belles vues du sommet et sur le deuxième sommet rocheux de l’Iraukotuturru je le laisse aux escaladeurs. Je redescends vers les cabanes du bord de la route. 

Descente rapide et direction Sud/Ouest en coupant par les pâturages les grandes boucles de la route, les bords de ravins sont superbes, l’éperon de l’Arthaburu est de toute beauté. J’emprunte quand même quelques lacets sur le bitume puis délaisse la route qui mène vers Estérençuby pour prendre celle de gauche qui va vers le col d’Erozate. Au deuxième virage je monte vers le sommet d’Aranoheguy. 13h15 je suis au sommet, j’aperçois mon troisième sommet du programme l’Erozate. Je reste sur la crête rocheuse pour la descendre, trouve à m’abriter du vent et pose mon sac pour mon casse croute, 13h22. 

13h40, j’ai oublié mon thermo, pas de café, je rejoins la cote 1273, traverse la route et monte plein Ouest au milieu des rochers. 14h15 je suis au sommet. La montée est beaucoup plus facile que par la face Sud en venant d’Harpéa. La vue est très belle, les 2000m ont encore de la neige, Harpéa est cachée, les brebis manech ont pris possession des lieux et le vent a cessé. 

Direction l’Arthaburu, descente par les rochers, puis la pente herbeuse, un couple de randonneurs attaque la montée.

On se croise, discute un peu, ils marchent depuis 5 heures et sont à l’opposé de leur destination, « un peu égarés ». Je leur propose de rentrer avec moi.

Tandis que j’attaque la dernière montée, ils prennent la route vers le col d’Arthé.

15h10 j’arrive sur la crête sommitale de l’Arthaburu, derrière c’est le grand vide, magnifique. Des chevaux sont là aussi, je les dérange un peu pour descendre l’arête ouest et rejoindre la route.

Au virage suivant je retrouve mes « aventuriers » et nous descendons par la route pour retrouver ma voiture à 15h40 et plus tard leur hôtel à Béhérobie. 

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..