Errozaté, Mendi-Zar, grotte d'Harpéa

Errozaté, Mendi-Zar, grotte d'Harpéa
Errozaté, Mendi-Zar, grotte d'Harpéa

Une boucle autour d’Harpéa, pour rejoindre les 2 sommets frontaliers, les zones sauvages alternent avec les pâturages, de beaux paysages…

Le 24 septembre 2013, départ devant le cayolar au bout de la route qui part du col d’Orgambidé et passe devant les cabanes d’Elhursaro à Estérençuby, Pays Basque.

Attention c’est une route de montagne, étroite, sinueuse, et bordée de ravins. Il n’y a pas partout de refuges ni la place pour se croiser à deux véhicules.

Temps idéal pour une balade, 30° l’après midi, très ensoleillé et juste le vent qu’il faut.

9 h 50 Je jette un coup d’œil en arrière la grotte est toujours là, mais ce sera pour tout à l’heure.

Je remonte la route jusqu'à trouver le cairn en bordure. De là je plonge dans le ravin pour prendre la sente qui me mène au pont de Chubigna, que je franchis. La sente devient plus précise et descend doucement jusqu'à un cairn à 3 pierres qui marque la bifurcation vers Érozaté. La source de Gohocharo donne un filet d’eau entre la caillasse.  (111-143)

10h25 j’entame la montée dans cette sente bien marquée, je passe devant la stèle rappelant le drame du 10 février 2000, la pente s’adoucie à l’approche du col d’Érrozaté.

Je franchis la clôture de barbelés, dérange un troupeau de belles brebis manech, laisse loin à droite la borne frontière, et me faufile entre la route et divers bâtiments des cabanes d’Érrozaté. L’herbe est devenue plus rase et les rochers plus présents. Sur les rochers du sommet 2 vautours montent la garde, ils s’envoleront à mon approche. Le vent se lève pour me rafraichir, la borne sommitale m’apparait, 11h57 je suis sur la crête, la vue est superbe, j’en profite pour faire des photos tout azimut.  (144-273)

La borne frontière n° 221 est ma cible et je fais un presque tout droit pour descendre la rejoindre, je croise d’autres randonneurs et j’arrive à la borne du col d’Érozaté. La pelouse est rase je monte gentiment jusqu'à la BF 220 puis longe la Barra de Armalda accompagné de quelques chevaux.

A la cote 1182, je suis au dessus de l’arête dont la base est Harpéa, le sentier et la route qui y mène sont tout en face.

Je reprends le sentier, Mendi-Zar est sur ma gauche, des chevaux et des vaches occupent le terrain, les vautours surveillent, je fais un grand arc pour adoucir la montée et à 13h 36 je pose mon sac au sommet, pour casser la croute sur la borne géodésique.  (274-349)

14h10 alors que j’épaule mon sac pour redescendre, je suis rejoins par le groupe qui était précédemment sur Érozaté, un brin de papotage et chacun reprend son chemin.

Je contourne un petit sommet et vers la cote 1203 je plonge nord nord/est dans ce grand versant herbeux pour passer entre deux petits bosquets. L’exercice ne présente pas de danger sur des herbes sèches et avec des bâtons mais c’est le surf assuré sur herbe mouillé et sans matériel.

L’entré de la grotte est au loin devant moi. J’arrive au ruisseau, franchis la clôture, la passerelle, laisse la borne 218 à ma gauche et à 15h25 suis sur le sentier qui même a la grotte. C’est toujours avec un grand plaisir que je viens ici. Le nid de l’an dernier est toujours là mais déserté.

Demi tour, je quitte à regrets ce site magnifique, reprends le sentier, monte les quelques marches, le cayolar est là, le 4x4 n’a pas bougé, ma voiture non plus il est 15h 32.

 Mon GPS m’indique 12346 m et 5h 08 de marche. (350-387)

 

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..