Atxuria; Airagarri; Mendibil; Trois Bornes; Saïberri

Atxuria; Airagarri; Mendibil; Trois Bornes; Saïberri
Atxuria; Airagarri; Mendibil; Trois Bornes; Saïberri

Sare le 19 juillet 2012. Temps gris, couvert, le soleil apparaît en milieu d’après midi ; température 19°, pas de vent

10h 25 départ depuis le parking en bord de route avant les grottes de Sare je passe la barrière et la montée commence par un escalier et se continue par un sentier bien large entre les hautes fougères. Je fais un détour pour voir une étrange falaise Dans ce premier faux plat le paysage apparaît bien vert mais la Rhune est voilé, sur la droite le village de Zugarramurdi.

Le chemin continue à monter plutôt raide, des pottocks paissent tranquillement, je double un coupe de randonneurs, les crêtes de l’Atxuria se détachent bien dans le ciel, la montée est de plus en plus raide. Je remets sur le bon chemin des randonneurs perdus sur la pente. Ma trace enregistrée m’est très utile, les marquages sont quelquefois absents aux bons moments. Je m’approche du bord des crêtes derrière c’est l’abime, mais ça vaut le coup d’œil.

11h 55 je suis sur la borne du sommet, magnifique vue, le sommet de la Rhune est toujours caché, mais le paysage est très beau. Je navigue un peu sur le sommet au milieu des rochers et je passe la frontière pour descendre et continuer ma boucle.

Un enclos est aménagé à l’abri d’un rocher et d’une aubépine, à mi-pente un groupe de randonneurs fait ça pause déjeuner, je les rejoins et les dépasse. Par endroit ma trace enregistrée me fait suivre une trouée de sanglier au milieu des fougères de plus d’un mètre de haut. Impossible de voir le chemin sans GPS. Midi ½ je suis sorti de ce piège de fougère pour arriver dans une petite tourbière sous la surveillance bienveillante de quelques vautours fauves et j’arrive au vallon d’Ibaineta.

Dolmen, menhir et cromlech montrent bien que je ne suis pas le premier à passer ici.

La montée de l’Airagarri se fait rapidement sous l’œil indifférent de chèvres et de pottocks, face à moi, le sentier du Mendibil.

13 heures je suis au sommet, avec un très beau point de vue tout azimut mais embrumé sur Zugarramurdi, l’Atxuria et l’Espagne.

Un blockhaus est au sommet, sa zone de tir dirigée vers l’Espagne marque vraisemblablement une page de l'histoire franquiste que je connais peu.

Je vais bivouaquer au sommet. Au loin Le groupe de randonneur de tout à l’heure descend l’Atxuria.

13h 30 j’ai repris ma route je contourne le sommet de l’Airagarri pour arriver au carrefour au vallon d’Ibaineta. Le chemin est dans un très grand faux plat à flanc de l’Atxuria, très agréable, je longe une grande tourbière pour arriver à 14h 15 à la borne 56 et au Col des Trois Bornes, je suis à nouveau en France.

Le chemin continue bien marqué, bois, fougères, bergerie, ruisseau, jusqu'à la borne frontière 54.

Ça remonte un peu pour atteindre le sommet du Saïberri, j’y trouve un troupeau de manech que je dérange un peu. Une trouée dans les rochers du sommet me permet de voir enfin La Rhune sans nuage.

La longue descente reprend assez raide par endroit et à nouveau dans la fougère avec navigation GPS pour ne pas se perdre. Je croise un ruisseau à truite et bientôt je rejoins les marches de l’escalier de ce matin. 15h 45 je suis à la voiture, le GPS me donne 4h 59 de marche pour 12 900 m.

Très belle rando les paysages changent tout le temps, la montée vers l’Atxuria est assez raide, les passages sans visibilité au sol dans les fougères peuvent être stressants sans GPS, j’ai pratiquement tout le temps suivi la trace embarquée, et j’en suis très satisfait.

.

Cette balade vous a plu,

  • Vous souhaitez la trace au format GPX ou KML,
  • Vous voulez m’apporter votre témoignage,

Laissez-moi un message via l’onglet « Contact » en mentionnant le nom de la balade.

  • Vous souhaitez recevoir mes nouvelles balades,

Inscrivez-vous à la newsletter..